Non à l’initiative radicale de résiliation

Non à l’initiative radicale de résiliation

En juin, le comité de Swiss Medtech a officiellement adopté le «Non à l’initiative de résiliation» (initiative de limitation) et a décidé que l’association s’engagerait avec sa propre campagne de rejet de l’initiative. «L’initiative de résiliation met en péril la voie bilatérale de la Suisse avec l’UE et donc ses relations avec le plus important partenaire commercial de l’industrie suisse de la technologie médicale. Elle aggrave la pénurie de travailleurs qualifiés et compromet par négligence l’attrait de la Suisse en tant que site pour la technologie médicale. Si l’initiative était acceptée, le préjudice économique pour le secteur et ses employés serait énorme», commente Beat Vonlanthen, président de Swiss Medtech, à propos de la décision du comité. 

Avec la campagne de textes lancée aujourd’hui, l’association veut contribuer au rejet le plus clair possible de l’initiative. «Pour l’industrie suisse de la technologie médicale, l’UE est un marché plus important que les Etats-Unis, la Chine et le Japon réunis. Un emploi sur trois dans l’industrie suisse de la technologie médicale dépend directement des commandes de l’UE», déclare Peter Biedermann, directeur de Swiss Medtech, en citant deux arguments «Non» spécifiques à la technologie médicale.

 

Informations complémentaires
Campagne

Association professionnelle de la technologie médicale suisse, Swiss Medtech représente plus de 600 membres. Avec 63 000 employés et une contribution de 16,4 % à la balance commerciale positive de la Suisse, la technologie médicale est un secteur important sur le plan économique. Swiss Medtech prône un environnement dans lequel la technologie médicale peut fournir des prestations de pointe en vue d’apporter des soins médicaux de qualité.

swiss-medtech.ch