Sondage Swiss Medtech: l’industrie de la technologie médicale fait ses devoirs

La balle est dans le camp de la politique: maintenir un accès direct au marché intérieur de l’UE

En raison de la pandémie de COVID-19, le Parlement européen a décidé à la mi-avril de reporter d’un an l’entrée en vigueur du RDM. Ce report inclut le fait que les dispositifs médicaux suisses peuvent être commercialisés jusqu’au 26 mai 2021 sur le marché intérieur de l’UE sans devoir répondre, comme jusqu’à présent, aux exigences posées aux Etats tiers. Un sondage de Swiss Medtech montre à quel point l’année gagnée est décisive pour la capacité de la branche à répondre aux exigences posées aux Etats tiers. En mai 2020, date initiale de l’entrée en vigueur du RDM, 28 % des fabricants suisses n’auraient pas été prêts. Ensemble, ils auraient subi une perte estimée à 0,8 milliard de CHF la première année. Selon le sondage, cette part se réduit à 9 % ou 0,4 milliard de CHF de perte de chiffre d’affaires annuel en mai 2021. Il révèle également que l’effort administratif nécessaire pour répondre aux exigences posées aux Etats tiers coûte à la branche 114 millions de CHF au départ et ensuite 75 millions de CHF par an. 

L’association recommande aux entreprises d’utiliser le temps gagné pour se préparer à l’éventualité que l’accord de reconnaissance mutuelle (ARM) en matière d’évaluation réciproque de la conformité ne soit pas mis à jour dans un an. «Si l’industrie veut assurer les exportations de marchandises vers l’UE sans interruption et quelle que soit la situation politique entre l’UE et la Suisse, elle doit se préparer à cette éventualité», explique Peter Biedermann, directeur de Swiss Medtech. 

Swiss Medtech soutient expressément son exigence politique d’une mise à jour rapide de l’ARM, indépendamment des progrès réalisés dans l’accord-cadre institutionnel. «La technologie médicale est une branche saine et innovante qui revêt une grande importance économique. La Suisse est l’un des sites les plus attrayants au monde pour la technologie médicale. L’incertitude juridique persistante constitue une menace massive pour l’attractivité des investissements. Nous attendons du Conseil fédéral qu’il fasse tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir un accès direct au marché intérieur de l’UE», déclare Peter Biedermann.

Pour plus d’information
Présentation des résultats du sondage Swiss Medtech sur les exigences posées aux Etats tiers 

Association professionnelle de la technologie médicale suisse, Swiss Medtech représente plus de 600 membres. Avec 63 000 employés et une contribution de 16,4 % à la balance commerciale positive de la Suisse, la technologie médicale est un secteur important sur le plan économique. Swiss Medtech prône un environnement dans lequel la technologie médicale peut fournir des prestations de pointe en vue d’apporter des soins médicaux de qualité.

swiss-medtech.ch